Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 21:39

 

Affiche-120-x-176.jpg 

 

 

5290.jpg5115.jpg

 

"C'est en abordant la Loire et ses espaces naturels sans cesse modiés par les débordements et le retrait des eaux, que les signes distinctifs du fleuve se révèlent à notre regard".

 

LA TRAVERSÉE DES TERRITOIRES D'ABANDON, par Catherine Plassart

 

Serge Crampon observe, choisi, puis collecte les éléments transportés puis déposés par le fleuve dans un ordre précaire : troncs, fragments de barques naufragées, plaques de limons organiques...etc

Il a mis au point une grammaire plastique avec ces éléments de rebut qui jonchent les paysages et qu'il considère au même titre que des objets de nature. Il ne les transforme pas ou presque pas.

Il les révèle à eux mêmes et au regard en les assemblant, en les agençant, en les installant dans des scénographies qui mettent en scène l'émotion.

Il y a un entre-temps entre le premier pas et le second pas dans la marche en avant.

L'imaginaire de l'artiste s'y déploie, désireux de voir les choses autrement. Les objets délaissés prennent alors une dimension esthétique. La perception de leurs formes change en pénétrant un territoire autre que Serge Crampon le compose après avoir livré un combat corps à corps contre l’abandon et la pauvreté conceptuelle.

Dans le déplacement et l'interprétation qu'il impose à ses trouvailles, sa démarche obstinée trouve son sens. Il apprécie les variations auxquelles la lumière les soumet dans le moment. Il devine dans les altérations et les changements, l'usure du temps.

Il les interprète sous l’effet d’un engagement corporel en accord avec sa technique gestuelle, son expérience de peintre, sa passion pour la danse. Il obtient dans un mouvement de révolte, un nouveau statut pour ces pans délaissés de nature morte. Le sentiment du beau naît de la révélation improbable d'une présence humaine.

Ainsi, le fleuve et ses berges seraient ces territoires à la fois de nature et de culture car, situés en limite et aux marges du monde des hommes et de l'espace naturel...

En témoigne ''Traîneur de grèves ", une exposition inédite adaptée au lieu particulier de la Halle au Blé.

A l'énergie vitale du fleuve qui soutend ses premières installations, succèdent la force du dialogue entre objets récupérés, recyclés, transgurés, et leur histoire. La dimension scénographiée de cette exposition en relation avec l'espace intérieur de l'ensemble monumental du site, fait partie intégrante de la démarche d'un artiste qui défend l'esprit d'itinérance.

 

                                               5110.jpg

 

presse-la-Fleche051.jpg

exposition-la-Fleche.jpg

 

 

"Performance expérimentale de Serge Crampon avec la complicité

du violoncelliste Charles Bardon ... "

"En se livrant au contingent et à l'inattendu, La main sollicitera le corps en entier,

faisant advenir ce qui n'est ni calcul ni spectacle : une présence." (C.Plassart)

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by serge-crampon - dans année 2012
commenter cet article

commentaires